Wauquiez reconnaît avoir collecté des dons pour son parti

Publié le par LEXPRESS.fr

Par LEXPRESS.fr avec REUTERS, publié le 16/07/2010 à 13:38

  
Contrairement à ce qu'il avait d'abord affirmé à LEXPRESS.fr, le secrétaire d'Etat confirme qu'il a rencontré des banquiers à Londres et qu'il a collecté des dons, "mais pas de grosses sommes".
 

Visiblement, Laurent Wauquiez a menti à LEXPRESS.fr à propos de son voyage à Londres. Le 8 juillet, Le Point révèle que le secrétaire d'Etat à l'Emploi s'est rendu à la City pour rencontrer des gérants de fonds d'investissement et des banquiers influents. Il en profite pour faire un appel aux dons pour son micro-parti, Nouvel oxygène.  

Réponse catégorique de Laurent Wauquiez à LEXPRESS.fr: "C'est faux. Ce n'était pas un repas de financement, ni de financeurs, même s'il y avait parmi les convives des gens qui soutiennent mon action politique. Non, il n'y a pas eu de dons ce jour-là!"  

Le quotidien Libération a, lui, recueilli une autre version. Dans son édition parue ce vendredi, le journal cite un Laurent Wauquiez , qui reconnaît des dons: "Franchement, ce n'était pas des grosses sommes, c'est moins que ce qu'on peut avoir en d'autres occasions." Il se garde toutefois d'en donner les montants: "Les donateurs ne souhaitent pas que ce soit public."  

En pleine affaire Bettencourt/Woerth, Laurent Wauquiez a d'abord cherché à se défendre, en niant la collecte d'argent. Changement de tactique aujourd'hui.  

1) Il n'y a pas "d'interférence" entre ses fonctions au gouvernement et le financement de son petit parti politique: "Les gérants de fonds n'ont rien à voir avec ce dont je m'occupe dans mon ministère. Ni la formation professionnelle, ni Pôle Emploi."  

2) Laurent Wauquiez précise qu'il a payé sa nuit d'hôtel, ainsi que le billet retour, mais pas l'aller car "la première partie de la visite était officielle."  

Un micro-parti pour des dons plus maxi

Selon Libération, un premier rendez-vous avec les mêmes banquiers et financiers avait déjà eu lieu et un troisième dîner était programmé dans les mois à venir.  

Cette démarche met à nouveau en évidence l'existence de ces petites structures politiques révélées par les révélations sur les dons de l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt.  

Le président du MoDem, François Bayrou, dénonce vendredi dans Le Parisien l'existence de "prétendus partis", des "officines" destinées selon lui à "détourner la loi" sur le financement des partis politiques.  

Une demi-douzaine de membres du gouvernement, dont le ministre du Travail Eric Woerth mis en cause dans l'affaire Bettencourt, sont à la tête d'un petit parti politique.  

 

Source: http://www.lexpress.fr/actualite/politique/wauquiez-reconnait-avoir-collecte-des-dons-pour-son-parti_906712.html?XTOR=EPR-181

 

 

Commenter cet article