Sarkozy: tout est perdu. Même l'honneur

Publié le par Marianne 2

Rédigé par juan sarkofrance le Dimanche 8 Août 2010

En cette 170ème semaine de Sarkofrance, Nicolas croyait avoir bien fait: une déclaration sécuritaire qui surprit tout le monde où, à partir d'un fait divers opposant police et truands, il réussit à mêler intégration, immigration, Roms, et déchéance de nationalité pour certains Français récents. Las, Nicolas Sarkozy pouvait constater, 8 jours plus tard, que la partie était loin d'être gagnée.



Sarkozy: tout est perdu. Même l'honneur


Enfin les vacances ?
Il est enfin arrivé au Cap Nègre, mercredi avec épouse, vélo offert par Martine Aubry, et lectures de vacances. Un collectif l'attendait, manifestant pour l'abolition des privilèges. Il faut avouer qu'atterrir le jour anniversaire de la nuit du 4 août 1789 était particulièrement maladroit, après deux mois de polémiques sur les conflits d'intérêt et cadeaux fiscaux de son gouvernement.

En début de semaine, Nicolas Sarkozy pensait pouvoir quitter Paris avec le sentiment du devoir accompli : ses propos «toni-truands» sur l'insécurité vendredi à Grenoble avaient surpris la plupart des observateurs: à partir d'un fait divers affrontant policiers et truands dans une banlieue de l'Isère, Sarkozy a tout sorti, tout amalgamé, tout mélangé : les sans-papiers, l'échec de l'inté...
Lire la suite sur : Sarkofrance, chez Marianne2.

Commenter cet article