Jean-Claude Marin coule

Publié le par Le Gravier

C'est bien Le Figaro : la droite décomplexée s'y sent tellement bien qu'elle confirme ce qu'elle essaye de démentir. Démonstration avec Jean-Claude Marin, le procureur de Paris dont on parle beaucoup en raison du procès Clearstream.

Interview dans Le Figaro donc de Jean-Claude Marin par les journalistes Stéphane Durand-Souffland et Marie-Amélie Lombard-Latune. Première question du Figaro : "
avez-vous envisagé de ne pas faire appel du jugement Clearstream ?". Réponse du tac au tac de Monsieur Marin : "Oui, si Dominique de Villepin avait été condamné…". Alors quand Le Figaro titre cette même interview par un "Marin : «J'ai agi en magistrat, pas en stratège politique»", il y a de quoi rire.

"Oui, si Dominique de Villepin avait été condamné…", le procureur de la république n'aurait pas fait appel. Pas besoin d'explication. Que le journaliste Denis Robert ait également été relaxé, Monsieur Marin s'en moque par exemple. Sa cible, c'était Dominique de Villepin. Un procès politique. CQFD, et c'est Marin qui le démontre. Elle est pas belle la vie ?

Posté par Luc Mandret : http://777socrate.blogspot.com/

Commenter cet article