Délocalisons-les tous !

Publié le par Le Gravier

Philippe Cohen ce vendredi  5  Mai écrit un article juste, sauf qu’il ne va pas au bout de sa réflexion,

Il s’arrête en route.

Alors d’abord lisons l’article et puis allons un peu plus loin.

Voici ce que dit Philippe Cohen

« Vivement que ça s’arrête ! Vivement que les commentateurs cessent tous les jours d’annoncer que l’Europe est fondamentale, que notre destin se joue le 7 juin, que le Parlement est doté de pouvoirs croissants et autres fariboles.

L’électeur, pour peu qu’il lui reste un bout de cerveau – ce dont il n’y a encore aucune raison de douter – a reçu, en dehors de ces belles promesses, qui n’engagent que ceux qui les délivrent, plusieurs messages en forme d’upercut politique :

1°) On leur explique depuis plusieurs jours que, quel que soit leur vote aux élections du 7 juin, Barroso sera le président de l’Europe parce que les gouvernements de droite et de gauche de tout le continent se sont déjà mis d’accord. Super motivant pour voter…

2°) Les électeurs ont pu aussi constater que, durant la dernière législature, les députés du PS avaient voté avec ceux de l’UMP dans 70% des cas selon les pointages les plus européistes (effectuées par le journaliste de Libération Jean Quatremer).

3°) Aux électeurs de gauche, Martine Aubry a promis, mercredi dans Aujourd’hui- le Parisien, que quel que soit le score du Parti socialiste, elle continuerait à diriger ce parti comme si de rien n’était.

4°) Avant ces dernières palinodies, on s’était empressé après le Non au Traité constitutionnel européen, d’expliquer aux électeurs pourquoi et comment ce traité serait quand même appliqué, en changeant, tout bêtement, avec la complicité de toute la classe politique, les règles du jeu.

Bref, tous les messages sur ces élections européennes convergent vers le même constat : votre vote ne sert à rien, et personne n’en tiendra compte. Donc il ne reste que deux solutions: voter pour les candidats anti-système ou s’abstenir. En tout, cette alternative devrait représenter dimanche soir 75 à 80% du corps électoral. Mais ça ne fait rien, faisons confiance aux médias : eux parleront de la victoire ou de l’échec de l’UMP et des positions respectives de Cohn-Bendit et Bayrou… »

Monsieur Cohen, tout cela est très juste, sauf une chose, on ne peut en rester au « tous les mêmes »

On peut changer les choses.

Des milliers de gens ne se sont pas contentés de se désespérer dans cette campagne.

Ils se sont battus

La pétaudière Médiatique organisée par un «  service public »aux ordres ne doit pas nous détourner de l’essentiel.

Il nous reste quelques heures pour faire monter la voix de notre protestation.

Les travailleurs, ouvriers, employés, enseignants, cadres, paysans, peuvent sortir  tous ces députés libéraux, sociaux démocrates du PSE,  ces Cohn-Bendit, qui, tous sans exception, traité de Lisbonne en poche,  viennent  nous promettre des mesures impossibles puisque interdites par le traité qu’ils ont validé.

Sortons-les ! Sortons-les tous !

Nous le pouvons ! il ne faut pas perdre espoir !

Nous avons un bulletin pour cela Dimanche !  Le bulletin Front de Gauche !

Dimanche 7 Juin nous pouvons faire plus qu’une grande manif !

En votant tous Front de Gauche, nous pouvons délocaliser  tous les menteurs, et  faux monnayeurs de la politique !

Délocalisons les tous !

Votons Tous front de gauche 

Commenter cet article