Mais bougre d'imbécile, ça dépend de la grandeur des tiers !!!

Publié le par Le Gravier



En lisant l’  « indep » de ce matin, en les voyant tous sur ces camemberts avec pourcentages de matière grasse,  je ne pouvais m’empêcher de penser  à ces répliques dans le film Marius:

« Marius...tu ne sais pas servir un Picon-grenadine...
Je ne sais p.....
Non! Non! Tu ne sais pas servir un Picon-grenadine...je vais te faire voir:
D’abord...tu mets un "tiers" de Picon....la!...
Tu ajoutes...un tiers...de grenadine.....voila!
Tu mets un tiers de curaçao........voila!
Et  puis tu mets un grand tiers d'eau......
Mais  ça fait quatre tiers...
Et  alors?
Bé dans un verre, il n'y a que trois tiers!
Mais bougre d'imbécile, ça dépend de la grandeur des tiers !!!
Et  non! C’est de l'arithmétique!!!! »

Le niveau de l’analyse politique donné par les candidats dans le journal local ce matin est en gros celui du dialogue que nous avons retranscrit.

Un sondage du deuxième tour avant  que le premier tour n’ait eu lieu ????

On nous refait le coup des présidentielles de 2007.

Qu’il soit ridicule de faire un sondage du deuxième tour avant le premier tour, pas besoin d’aller chercher loin pour en faire la démonstration. Il suffit de lire l’article de l’  « indep » de ce matin :


"il est difficile, dans un sondage second tour, de mesurer avec précision les dynamiques électorales. Pour une raison simple : lorsqu'ils votent à un second tour, les électeurs connaissent déjà le résultat du 1er. Alors que, dans le cas du sondage, les personnes interrogées ne le connaissent pas. "

Bref comme disait Coluche : Quand un mec en sait aussi peu sur la question mieux vaut qu’il ferme sa gueule !

Mais bon,  l’  « indep »  du 14 mai nous en fait quand même deux pleines pages. Pourquoi ?

Tout simplement pour que l’électeur n’ait pas le choix.

Pour l’indépendant peu importe qui gagnera la mairie pourvu que ce soit Alduy ou Donat, il faut éliminer les autres. Donc il faut montrer que les jeux sont déjà  faits au premier tour même s’il n’a pas encore eu lieu…sinon à quoi sert-il de se poser la question du deuxième tour avant le premier ?

Cette façon de faire de la politique est désespérante…

Pourtant  un nouveau vent souffle, certes il est encore léger, mais ne le sentez vous pas venir.

Ce matin il y avait  une bonne nouvelle, sur internet on peut visionner et écouter le discours de Jean-Luc  Mélenchon à Besançon …

Jean Luc  Mélenchon était là-bas en tant que président du parti de gauche pour soutenir ses collègues dans la campagne des européennes. Son discours prenait donc un caractère national.

il y avait du monde, beaucoup de monde, mais l'essentiel n'est pas là.
Prenez le temps de visionner la vidéo de ce discours que je vous mets en lien, vous ne le regretterez pas, et au passage regardez et écoutez cette vidéo en pensant aux questions de politiques locales qui font débat sur Perpignan, et vous verrez que les réponses  sont moins compliquées qu’il n’y paraît.

Pourquoi n’est il pas possible de faire une liste du front de gauche aux municipales ?

La question est à posée  à ceux qui n’en veulent pas !

Voici le lien pour voir la viéo : http://www.lepartidegauche.fr/front-de-gauche/685-meeting-de-besancon-70509

Commenter cet article